Mixels pour MFZ

Dans Geek par Iblitz - 14:34 - 10.08.2016

Tags : Wargame, Lego, Mobile frame zero, MFZ

Mes 6 articles précdents parlent de comment convertir un Mixel pour MFZ. Mais voilà on se retrouve avec des petits frames par toujours très pratique a utiliser.

Voici donc ce que j'ai réussi à faire avec les 6 Mixels. Frame1 Frame2 Frame3

Ainsi pour 24€ j'ai une équipe de 3 frames + 2 stations. la base pour jouer. Ils ne sont certes pas ultimes, car j'ai dû jongler avec le hasard des compositions et un mix de plusieurs familles. Avec des couleurs identiques il est alors très simple de composer des équipes a faibles coût. J'ai aussi appris plein de combinaisons de jointures articulés en réalisant ces frames.

Bref le mixel seul ou combiné est parfais pour MFZ à la fois pour démarrer mais aussi pour combiner les pièces avec des frames existants?

Lien permanent

Review Mixel 6/6

Dans Geek par Iblitz - 08:49 - 01.08.2016

Tags : Wargame, Lego, Mobile frame zero, MFZ

Aujourd'hui c'est le tour de 41564 alias Aquad: Face1

Le set contient ceci : Parts1

Avec ce kit j'ai réussi à faire ceci : Frame1 Frame1bis

Il porte les équipements suivant : Dir Dir Mvt White White

Un kit bizarre mais qui plutôt correct au final. J'apprécie particulièrement le canon d'épaule (qui pourrait être obtenu avec presque tous les Mixel, mais celui là possède deux tiles de 1x3 ce qui aide à reproduire les canons rails et d'autres choses encore.

Voilà c'était le dernier de cette série. Il ne reste plus qu'a voir ce qui est faisable avec ces 6 là pour composer une vrai team.

Lien permanent

Review Mixel 5/6

Dans Geek par Iblitz - 13:01 - 28.07.2016

Tags : Wargame, Lego, Mobile frame zero, MFZ, Mecha

Aujourd'hui c'est le tour de 41568 alias Lewt: Face1

Le set contient ceci : Parts1 Plein de truc très intéressant, mais en un seul exemplaire :(

Avec ce kit j'ai réussi à faire ceci : Frame1 Frame1bis J'étais pas très inspiré.

Il porte les équipements suivant : Dir Dir DD8 spot Mvt White White

Pour les amateurs de griffes et d'ornementation dorée ce kit est parfait. Les pièces et les couleurs ont ce qu'il faut pour une thématique SteamPunk. Très amusant aussi à jouer tel quel.

Lien permanent

Review Mixel 4/6

Dans Geek par Iblitz - 08:25 - 16.07.2016

Tags : Wargame, Lego, Mobile frame zero, Mecha

Aujourd'hui c'est le tour de 41566 alias Sharx: Face1

Le set contient ceci : Parts1 Plein de truc très intéressant, mais en un seul exemplaire :(

Avec ce kit j'ai réussi à faire ceci : Frame1 Frame1bis

Il porte les équipements suivant : art art Mvt White White

Celui là était très prometteur. Plein de pièces de la même couleur, des jonctions intéressantes, plein de plaques. Mais tout en un seul exemplaire ce qui a rendu difficile la confection. Si au final je m'en sort bien, c'est quand même un frame minuscule, avec un certain charme.

Lien permanent

MFZ (tactica 3)

Dans Geek par iblitz - 09:18 - 29.08.2015

Tags : robot, Wargame, Lego, Mobile frame zero, MFZ, Mecha

Les Archétypes

Les modèles qui suivent sont des expérimentations personnelles, des exemples trouvés sur le net ou des test de mes adversaires.

Soldier Tir direct Tir direct mvt spot Defense White White
Le modèle classique qui ne fait jamais défaut. Aussi bon pour prendre que tenir une station il peut aussi facilement apporter son soutien à d’autres frames en difficulté. C’est un porteur de roquette parfait.

Small Soldier Tir direct Tir direct mvt Defense White White
La version plus légère mais tout aussi efficace. Elle perd sa capacité de soutien mais permet de ne pas se placer comme attaquant principal. C’est un bon porteur de roquette.

Swarmer cac cac cacD8 Defense spot MvtD8 White White
Joué au moins par 3, le swarmer est un modèle efficace et dangereux. Il faudra compter sur le mouvement pour amener tout ces gars contre le même frame. Soutenu par un spotter, le premier assaut pourrait être décisif. C’est un bon porteur de roquette.

Little Swarmer cac cac cacD8 Defense MvtD8 White White
Dans la même optique que le Small Soldier, c’est une version plus légère du Smarmer qui permet de ne pas être catalogué comme attaquant principal. Il faudra le soutenir pour qu’il remplisse correctement sa mission.

Artillery guy artillery artillery artilleryD8 Defense mvt White White
Si ce modèle est un danger pour l’adversaire il ne peut pas camper sa position éternellement. L’utilisation du G sera un atout de poids quand les cibles approcheront à distance de tir Direct.

Spoter artillery artillery Defense spot spot White White
Couplé avec le modèle précédent, ce spotteur est idéal pour briser les couverts et accorder un dé jaune n’importe où sur la table. Il est aussi victime de son succès, c’est une cible de choix car le bonus accordé concerne n’importe quel frame.

Heavy defense artillery artillery Tir direct Tir direct Defense Defense White White
Ce modèle est un spécialiste pour camper sa position et garder une station. Il n’est pas mobile et n’apporte pas de synergie. Cependant, il pourra se défendre quelque soit la porté tout en s’assurant une bonne défense.

HQ unit spot spot Defense Defense MvtD8 White White SSR SSR SSR
Assez délicat à jouer car il peut paraître inoffensif, il est un compagnon idéal pour des swarmer car il est susceptible de couvrir leur avance et aussi de donner le précieux spot. C’est un excellent porteur de roquette et même plusieurs sans scrupule.

Point Frame Zero cac cac cacD8 Defense Defense MvtD8 White White SSR
Ce modèle, se placera a proximité de l’adversaire et sera une menace directe. Joué par le défenseur, la roquette sera facultative. Joué par l’attaquant une roquette sera bienvenue pour menacer dès son activation (le défenseur pourrait reculer en le voyant).

Lien permanent

MFZ (tactica 2)

Dans Geek par Iblitz - 18:59 - 22.08.2015

Tags : robot, Wargame, Mobile frame zero, MFZ, Mecha

Partie 2: Les armes divisées

Salamander

Généralités

Les équipements d’armes divisés (ou splités) sont des systèmes permettant d’avoir deux portées d’armes sur une même option d’équipement. Le défaut étant qu’ils n’auront qu’un seul dé rouge par portée choisie.

Un équipement splité, peut être :
- Artillery + Tir direct
- handtohand + Tir direct
- handtohand + Artillery

Porter deux équipements splités permet à un frame d’être opérationnel à toutes les distances possible : Artillery + Tir direct et Tir direct +handtohand par exemple.
Au moment de l’activer, il bénéficiera des dés suivant :
- Pour le corps à corps handtohand
- Pour le Tir direct Tir direct Tir direct
- Pour l’artillerie Artillery

Comme expliqué dans le précédent tactica, il est bon de définir le rôle du Frame pour mieux définir ses équipements. Les systèmes splités offrent la flexibilité et réduisent la puissance de feu.
Optimiser le port des systèmes splités comme porter : deux fois Artillery + Tir direct et Tir direct +handtohand
Feront bénéficier des dés suivant :
- Pour le corps à corps handtohand
- Pour le Tir direct Tir direct Tir direct Tir direct
- Pour l’artillerie Artillery Artillery
Ajoutez y la roquette et vous obtenez un beau Tir direct Tir direct Tir direct + SSR en tir direct ! Mais répartis sur 3 équipements.

Allié avec la mobilité, il serait tentant de jouer avec cette combinaison si elle ne coûtait pas les 4 équipements du frame. Pourtant, ce dernier devient une pièce centrale où les deux dés blancs seraient consacrés au mouvement et à la défense (en considérant qu’il soit appuyé par un spoteur). Cela coûte beaucoup de ressource mais en fait une pièce dangereuse capable de menacer n’importe quoi.

Sans pousser la spécialisation trop loin, les équipements splités, dans le cadre d’un “Soldier” apportent une bonne flexibilité. Doubler l’équipement splité sur un frame lui donnera une belle capacité opérationnelle et une puissance de feu moyenne.
Deux systèmes Tir direct +handtohand permettront donc de faire soit, des tirs à portée moyenne avec 2Rd et soit d’avoir 2Rh pour le contact (ce qui peut être idéal pour un Point Frame).
Il ne faut pas oublier, que seuls deux équipements de tirs “complet” de la même portée ont 2D6+1d8. Ces spécialistes ont donc un avantage important mais sont limités par la portée. Enfin, la perte d’un équipement splité fait perdre les deux portées et donc le dé rouge de chacune d’elle réduisant fortement les capacités offensives du frame qui le porte.

Ces armes sont assez peu jouées mais je crois qu’elles apportent un niveau tactique supplémentaire si elles sont correctement combinées au rôle et au placement des frames. Judicieusement joués ces combinaisons peuvent apporter de vrais bénéfices sur le terrain, mais il faudra les maîtriser correctement.
On peut envisager des configurations comme : Tir direct Artillery comme soldat/spécialiste. Un soldat mobile qui peut intervenir sur tous les frames en jeu et rester libre de ses mouvements.
ou
Tir direct hth+ Tir direct htht SSR comme Point frame.
Un frame solide qui ira engager l’ennemi très rapidement et aura toujours une arme à portée.
Mais il en existe bien d’autres à tester.

Représenter les armes divisées

Une arme splités peut tout aussi bien se représenter comme deux systèmes d’armes montés sur le même supports (l’épaule et le bras, ou le bras).
Ils peut aussi s’agir d’une arme au visuel unique et dont les effets seraient en accords avec les portées. Comme un lance-flamme pour un Tir direct hth. Comme pour le reste il n’y a pas de limite à l’imagination, tant que tout le monde s’y retrouve.

Lien permanent

MFZ Tactica

Dans Geek par Iblitz - 13:05 - 01.02.2015

Tags : Wargame, Lego, Mobile frame zero, MFZ, Mecha

Partie 1: composition d’équipe

Toad Frame

Difficile de parler wargame sans parler stratégie. Je ne suis pas encore très expérimenté mais aprés quelques partie, il se dégage des synergies et des idées intéressante. Le point fort du système de jeu et son aspect dynamique, à aucun moment un joueur ne peut se reposer et un “méta” est complexe à mettre en place tant la polyvalence est importante.

J’aborderai ici la composition des équipes et quelques synergie d’équipments actuellement très appréciés.

J’utiliserai les abréviations en anglais, puisqu’il n’y a pas encore de norme définit en français

Aborder sa liste d’équipe

Dans MFZ, on joue des équipes (et non des armées) allant de 3 à 6 frames pour des parties standards à 3 joueurs ou plus. Dans MFZ, il y a toujours un attaquant et un défenseur définit en fonction de la taille de leur équipe et du nombre d’équipement à disposition.

L’attaquant sera celui-qui possède la plus grande équipe et le plus d’équipements.
Le défenseur sera celui qui à le moins d’effectifs et d’équipements.
Sachant cela, il faudra compter sur 2 modifications dans les déploiements :
L’attaquant devra placer un frame à portée de tir direct minimum et maximum de l’équipe en défense. C’est le Point Frame.
Le défenseur pourra placer certains frames n’importe où sur la table (à couvert) à la fin du déploiement.

En prenant connaissance de points particulier, un joueur doit décider, pendant qu’il compose son équipe si il se place en attaque ou en défense. Il peut aussi essayer de se placer entre les deux pour être en attaque lui aussi mais il n’aura pas l’obligation du Point Frame.

Choisir son rôle

Définir que l’on soit attaquant ou défenseur se fait dès la composition de l’équipe. Le joueur sait que si il joue a plein effectif et que tous ces frames portent 4 équipements. Celui qui jouera avec un frame de moins sera certainement défenseur (réduisant de 4 son nombre d’équipement. Et enfin, celui qui choisira de jouer 1 ou 2 frames ne pourtant que 2 ou 3 équipements, sera certainement au milieu. Ne pas être le premier attaquant ni le défenseur est une bonne position car votre score est élevé, les points perdus ou gagnés ont une valeur moyenne (ce qui rassure) et surtout vous n’êtes pas la cible prioritaire. Pourtant il faudra se battre pour limiter l’attaquant principal et réduire le score du défenseur. Une fois que l’on a déterminé sa position, il est plus simple d’aborder sa composition d’équipe, bien que les 2 se compose en même temps.
Toute la synergie du jeu se base sur ce déséquilibre des équipes et c’est ce qui en fait tout le fun. C’est quelque chose d’un peu complexe quand on sort du wargame conventionnel où chaque camps ont les mêmes valeurs afin d’assurer une forme d’équité. Ici l’équilibre est basée sur l’audace des joueurs, ce qui en fait que ceux qui prendront des risques auront de chance de l’emporter. Partir avec une équipe défensif et assurer cette défense tout en prenant des risques permet de s’assurer la victoire.

Composition générale

Les armes sont des équipements très importants mais vont, par la limitation de portée (à MFZ les portées sont exclusives), définir le rôle de l’unité sur laquelle elle est fixée. En général un artilleur reste en retrait tandis qu’un frame équipé d’armes d’assaut, ira au front. C’est logique mais l’utilisation des autres équipements donneront toute la subtilité au frame en question.

Il n’y a pas de composition plus forte qu’une autre cependant il s’avère que la combinaison du “Soldier” est la plus jouée et utile dans beaucoup de cas.
La configuration du soldier c’est celle-ci :
Cette configuration est polyvalence car mobile, solide, sa portée lui permet de venir en aide aux artilleur ou de soutenir un assaut. Enfin son Spot, lui donnera un avantage certains au frame soutenu. C’est un frame à activer dans les premiers ou à garder en réserve pour contrer d’éventuelle surprises.

Il n’y a pas de recettes miracle pour construire une liste équilibrée, mais celle que je retiens est celle-ci : Utiliser une liste de base ne contenant que la configuration Soldier. Avec cette base, ajoutez quelques spécialistes (un artilleur, un spoteur…) sans réduire en dessous de la moitié de l’effectifs global le nombre de Soldier (arrondi à l’inférieur). Vous devriez obtenir une liste contenant 2
Sur une liste de 4, on peut rajouter 2 spécialistes.
Sur une liste de 5 ,on peut rajouter 3 spécialistes…

Et après avoir testé cette recette, je me rend compte que je n’arrive jamais à m’y tenir.
C’est certainement parce que je suis encore en train d’expérimenter des choses. C’est le point fort du jeu, l’expérimentation est possible sans avoir à exploser son budget ou à simuler des figurines.


Il existe aussi des listes spécialisés, contenant de l’artillerie uniquement et de nombreux spoteur ou des listes orientés assaut contenant uniquement des modèles rapides armés pour le corps à corps (le Swarmer).
Le tout est de trouver son équilibre personnel. Mais cela n’arrive qu’après quelques parties.

Idée en vrac

  • une unité d’assaut (pas d’arme de tir) peut se dispenser d’un équipement de mouvement car il profite du .
  • l’artillerie à besoin de bouger pour conserver sa portée quand l’ennemi avance. Un est souvent une bonne idée
  • un bon est parfois plus efficace qu’un D8 rouge. Le est donc très avantageux.
  • être équipé de 2 armes avec une portée différente (ou splité) augmente la polyvalence d’un frame.
  • Comme son nom l’indique Mobile Frame zero est un jeu où la mobilité est très important. Une équipe lente ou immobile aura plus de mal à marquer des points.
  • Le est important car il permet de répartir l’usage des dés libre sur des actions plus utiles. C’est un des équipements à retirer en dernier lorsqu’un frame est endommagé.
  • Une roquette donne une opportunité de tir direct à un frame qui ne dispose pas de cette portée (Swarmer, artilleur, spotteur) ou renforce temporairement la puissance offensive d'un frame en tir direct (Soldier par exemple).

Cas particulier : Le défenseur

Le défenseur est celui qui par avec le désavantage du nombre mais chacune de ses actions lui rapporteront un grand nombre de points. Il a aussi l’avantage de pouvoir placer une partie de ses frames où il veut. De plus, c’est lui qui commence.

En connaissance de cela il est tout a fait envisageable de configurer quelque frames pour un assaut frontal direct en les positionnants tous à proximité de l’adversaire comme un
. Voir encore, abandonner ses stations pour tenter de récupérer celle des autres dans une assaut global…

Mais le défenseur perd aussi beaucoup de points lorsqu’un de ses frames est détruit, il ne peut compter sur des enfants perdus pour tenter de capturer une station qui sera reprise en fin de match. Il faudra impérativement que les frames laissés pour tenir les stations puissent le soutenir avec un par exemple.
C’est une place complexe car les adversaires pourraient certainement se liguer pour faire dégringoler le score.

Cas particulier : L’attaquant

L’attaquant joue avec l’avantage du nombre de frame et du nombre d’équipement et sera donc le plus “dangereux”. Il a par contre 2 désavantages, son score montera très lentement et et il doit “sacrifier” un frame au défenseur. Il s’agit du Point frame.

L’optimal sera donc de configurer ses frames pour couvrir un maximum de rôles offensifs. Le point frame lui devra menacer le défenseur tout étant très résitant tout comme le défenseur on pourrait opter pour un BBRhRhD8g, pour une attaque directe et potentiellement le sacrifice d’un frame. Ou pour quelque chose de proche du Soldier histoire de soutenir l’assaut .

Combo

A mesure que l’on joue on se rend compte parfois que certaines combinaison de frames sont plus performantes que d’autres. On se rend compte aussi que les cibles de prédilection ne sont pas celles que l’on crois.

Les artilleurs sont des cibles priotaires car ils gardent les objectifs et menaces tout frame éloigné. Mais les spotteurs (ceux équipé en ) sont des unités tellement prisés qu’ils représentent une vrai menace. Ainsi, posséder des frames dans ces catégories, c’est les exposer à l’artillerie adverse. Bien souvent il s’agit d’un qui s’active en premier, tire sur le couvert d’un cible et la spot. Puis c’est un qui s’active, utilise le spot précédement placé et profite du manque de couvert de sa cible.

Cette combinaison puis un frame d’artillerie (ou contact) est très efficace.
Le spot est une option qui garantie de gros dégâts mais impose une synergie qui est souvent brisée par l’activation par l’ennemi des frames qui pourraient avoir l’utilité du dé jaune en question.

Une autre combinaison est le Swarmer. c’est un modèle d’attaque pour le corps à corps qui attaque en groupe et se soutiennent mutuellement. Ainsi, le premier laisse un spot pour le suivant et le troisième fait de même, le tout sur le même frame. C’est une tactique plutôt délicate car elle mobilise beaucoup de frame et oblige souvent à abandonner ses stations.

Pour conclure

Difficile de garder tout ces paramètres en mémoire lorsque l’on compose son équipe. pour conclure, je dirai que la polyvalence est une force dans ce jeu, surtout lorsque qu’on est 3 ou 5 à se disputer les stations.

Mes conseils de compositions seraient :

  • Faites une équipe dans le style qui vous plait
  • garder un ou 2 frames polyvalent dans l’équipe
  • Investissez dans du y6 sm y6 sm
  • Testez et optimisez selon vos goûts.

Lien permanent

Démarrer dans Mobile Frame Zero

Dans Geek par Iblitz - 17:41 - 24.01.2015

Tags : robot, movie, Wargame, Mobile frame zero, MFZ

Démarrer dans Mobile Frame Zero Depuis que je commence à jouer à ce jeu, c’est la question la plus récurente que l’on me pose. MFZ, comme beaucoup de wargame demande un peu d’investissement personnel (du temps principalement) et un peu de recherche pour trouver les bonnes pièces.
Heureusement la communauté du jeu, bien implanté et très productive (au moins un nouveau design par jour sur le forum) permet d’obtenir des idées et de faire son chemin dans le jeu.
Le plus dur, c’est de trouver des joueurs. (mais ça c’est un sujet sur lequel je reviendrai).

Voici quelques pistes pour commencer à monter ses premiers frames à MFZ :
- Retrouver la collection de légo de son enfance.
- investir dans le Garage Kit.
Il s’agit d’une liste de pièces standard utilisé pour monter les frames présents dans le livre de base. Avec lui il est possible de monter assez de frame pour faire une compagnie entière.
- Acheter des compagnies complètes sur des sites perso de la communauté.
Certains mêmbre de la communauté proposent des frames complet à la vente (principalement le Chub). Il existe d’autres site, mais il est difficile de les référencer
- Acheter des kits officiel
Préférablement orienté science fiction, mais certains personnages comme les Mixels fonctionnent très bien. Des membres de la communauté propose des analyses des kits plutôt utile pour choisir. J’en proposerai quelque une.
- Commander ses pièces sur BrickLink.
Il s’agit d’un site d’achat en ligne de pièces Lego auprès de particulier. Il faut prendre le temps de comparer les prix, chercher un vendeur pas trop loin de chez soi avec les pièces qui nous intéresse. C’est plutôt difficile de trouver du premier coup, mais c’est plutôt rentable si on compare à l’achat de kit.

En général on peut estimer le coût d’un frame complet en 6€ et 10€ tout dépends des pièces qui le compose, de leur nombre et de la façon dont on les a obtenu (Bricklink, Legostore, Kits, Occasions…)
Comme il s’agit d’un jeu d’escarmouche le jeu ne déploie pas beaucoup de frames, une compagnie complète se compose de 8 frames mais l’équilibrage des parties fait qu’un maximum de 6 et trés régulièrement 5 frames suffisent pour une partie. Il est tout à fait possible de jouer avec seulement 3 ou 4 frames sans être handicapé face à une compagnie de 5 frames. (Cela sera plus complexe, mais c’est jouable).

Ensuite, il ne reste plus qu’a obtenir des décorts et faire quelques stations. Cela n’est pas très compliqué et fonctionne exactement comme pour les frames.

Le conseil ici, c’est comme pour les wargames, avant de se lancer dans l’achat de frames, de pièces ou de kits, regarder ce qui se fait dans la communauté, lire des rapports de bataille et des articles stratégique pour comprendre les intentions du jeu et limiter ses achats à ce qui est essentiel Le plus difficile, c’est de trouver le design de sa compagnie et de se limiter à celle-ci ;).

Pour moi, MFZ est l’un des wargames les plus économique et des plus ludiques sur le marché actuellement. Il est aussi gratuit et possède une communauté enthousiaste de joueurs entre 20 et 45 ans ce qui exclu les comportements immatures orienté sur l’argent et l’aspect “celui qui investit le plus a plus de chances de gagner”, un défaut courant dans les wargames et les jeux à collectionner.

Comme je le disais dans ma présentation du jeu, MFZ est un jeu qui n’a pas oublié qu’il était un jeu.

Le problème de MFZ ne vient pas du jeu mais plutôt des joueurs de wargame en général.
Comme je l’explique plus tôt, il est difficile de trouver des joueurs. Surtout dans la zone francophone. Le jeu étant méconnu en Europe. La campagne Kickstater est finie depuis quelques années, Le jeu est en anglais. Mais ces problèmes ne sont pas la principale difficulté que le jeu rencontre, il souffre de la trop forte popularité des autres wargame et de leur aspect plus “Vrai”.
C’est ainsi que les joueurs de wargame peuvent voir MFZ et c’est cette critique que l’on me fait souvent quand j’en parle : “Les légos c’est pour les enfants”.
Ainsi dit, le jeu est pris de haut par les autres joueurs qui ne conçoivent pas qu’un jeu puisse être sérieux et avoir une dimension stratégique si les figurines employées sont des bricolages fait à base de Légo. J’ai souvenir d’un wargame dans lequel il fallait customiser ses unités à partir de rouleau de papier toilette sans pour autant discréditer sa dimension stratégique.
Les Préjugés sont nombreux et il est difficile de séduire des joueurs de wargame avec MFZ, Tout reste à faire, traduire et présenter le jeu au plus large publique possible.

MFZ

Image : MFZ - iblitz

Lien permanent

Pourquoi j'arrête les Warhammers

Dans Divers par Iblitz - 16:38 - 14.10.2013

Tags : Avant, restart, Confession, Monsters, Wargame, Warhammer, 40k, tyranids

Quand j'avais 15 ans, j'ai commencé les Warhammers.

L'expression "les Warhammers" pour ceux qui ont la chance de l'entendre, vient des personnes dénigrant le wargame et ayant quelqu'un de proche dans leur entourage qui y joue. Plus facile à prononcer que Games Workshop et regroupant l'intégralité de leur jeux l'expression s'emploi le plus souvent par les parents et les journalistes qui ne comprennent pas la passion qui dévore les joueurs et leur porte-monnaie.

Les warhammers ont occupé 15 ans de ma vie sous divers aspects et aujourd'hui c'est fini. Si j'en parle c'est parce qu'a travers ce jeu, j'ai appris à faire la différence entre un bon et un mauvais jeu, ce qui en fait la force et ce qui en réduit la qualité. Au travers des différentes éditions, j'ai pu voir le jeu tomber au plus bas et aujourd'hui il remonte doucement la pente, mais ce n'est pas gagné.

J'ai joué à quasiment tous les produits qui ont pu sortir entre 1998 et 2013. Qu'il s'agisse du jeu de batailles fantastique en passant par le futur gothique où il n'y a que la guerre, tout en approchant la Guerre de l'anneau, Nécromunda, Mordheim, Gorka Morka, Blood ball et j'en passe et des moins connus.

Mais aujourd'hui c'est finit. En voici les diverses raisons.

1 : Le temps
Même en ayant réduit le nombre d'armée à une seule et le nombre de jeu à un, je n'ai absolument pas le temps de jouer, n'y d'accueillir pour faire une partie. Savoir que tout ce matériel de jeu ne sert à rien et aussi que je ne risque pas d'y toucher avant longtemps m'a vivement incité à me séparer de mes figurines. Le constat est simple : investiras-tu dans un jeu auquel tu ne peux pas jouer ? Certes, il reste la peinture, la création de décors, l'écriture de fluff, l'optimisation des listes... Mais je suis un joueur, pas un collectionneur, ni un peintre.

2 : La manutention
Avec plus de 8000pts de tyranides, 5 déménagements en 4 ans, un club loin de chez moi... Les opérations de manutentions ont été fatigantes. Trier, séparer, ranger à chaque nouvelles liste ou nouveau format de jeu c'est épuisant. A cela s'ajoute la casse. Le transport de figurine avec une armée tel que la mienne est problématique, déplacer à pied plus 150 figurines implique qu'il y aura de la casse. Remonter des figurines qu'on a passé des heures à peindre juste parce on est allé jouer. C'est épuisant.

Revenir à un format plus raisonnable pourrait être une solution, mais en réalité ce n'est qu'un placébo pour ne pas voir les autres problèmes, ou juste pour obtenir les fonds nécessaire à l'achats de nouvelles pièces qui entreront dans le cycle : montage, peinture, transport, montage, peinture, transport, boite, poussière, oublie, Ebay.

3 : Le manque d'accessibilité
Avec tous les efforts possible, jouer est devenu difficile. Comprendre les règles correctement du premier coup est un casse tête. En premier, il y a les règles puis viennent s'ajouter les correctifs des règles (FAQ), puis enfin les correctifs du codex. Faites la même chose avec votre adversaire. Répétez l'opération pour chaque partie puis recommencez à zero à la nouvelle édition. Pour certaines armées, si ce n'est pas toutes, jouer est un exercice complexe quand on sais à quel points les déséquilibre peuvent être grand.

-> Ajoutez aussi la mauvaise foi ou l'ignorance de l'existence des FAQ (car parfois votre unité préféré deviens moins forte, mais faut pas le dire) et vous obtenez un beau bazar et des versions du jeu qui diffèrent d'un club à un autre. J'en suis même arrivé à devoir imprimer mes FAQ et celles de mes adversaires pour qu'on en soit tous au même niveau de correctif.

4 : La politique de réédition
GW est une entreprise qui a besoin de faire du bénéfice. Je ne leur jette pas la pierre, c'est comme ça. Elle fait travailler plein de monde et émule l'univers de la figurine tout en cherchant à rester la pointe de la technologie. Elle domine depuis des années le monde du jeu et au moins pour ça il faut leur reconnaitre un certain travail. Cependant, il ne faut pas oublier que GW vent des figurines et ici le jeu sert de lien entre chacune d'entre elles et permet de développer des gammes de créer des évènements pour les vendre et les classer. C'est la raison pour laquelle, les jeux sont réédité tous les 6 ans pour les chanceux, et tous les 4 pour les autres. Ce rythme est particulièrement violent quand on sait que chaque jeu compte environ 15 armées.

Ces éditions successives entrainent un déséquilibre important à chaque fois. Il y a eu une époque où GW avait fait un effort de transition en fournissant un livre d'armée provisoire pour chacune des factions du jeu afin que ces dernières restent à jour dans leur règles le temps que leur livre d'armée sorte. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Certain livre d'armée reste "vieux" et donc pas adaptés aux règles actuelles pendant des périodes très longues, parfois 10 ans. Quand on entre dans le jeu, on s'en rend pas compte, mais quand on le connait bien on voit assez facilement les écarts.

Certes, un milieu de jeu sympathique et amical offrira de nombreuses possibilités de s'amuser. Un milieu compétitif et optimisé quand à lui vous fera jeter votre codex et changer d'armée. Impossible de tester les différents environnements sans tomber dans cette problématique. La règle du "c'est nouveaux donc c'est fort" est presque applicable aujourd'hui, mais seulement pour d'ancien livre toujours sur la touche et dont les joueurs se sont déjà éloigné pour jouer une armée plu récente.

Quand je joue à un jeu, j'aime savoir que tout ses composants sont équilibrés entre eux. Je n'aime pas me dire que tel ou tel faction sera plus forte ou moins forte d'ici l'année prochaine juste parce que "c'est pas encore sortit". C'est une chaine, tous les maillons sont soudés pour créer de la cohérence d'un point de vue ludique. Sachez simplement que depuis la v2, l'unité entre les codex n'a jamais existé. (et encore en V2 ça a pas duré longtemps). Et je ne parle pas des références de figurines jamais sortit dans certaines éditions.

5 : Les règles
Avec les précédentes raisons, vient s'ajouter les règles. Ces dernières sont d'un coté plus fluides d'années en années mais aussi parfois très bizarres voir illogiques. GW fait de sérieux effort pour rendre son jeu dynamique et cinématique, ça se ressent et d'ailleurs bravo pour les efforts fait en v6. Pourtant de temps à autre on tombe sur des horreurs d'illogisme qui pourraient être amélioré par un quelconque errata (les FAQ). Et bien non, même après traduction, la VO confirmera que certaines règles ont été pensé de travers (exemple les désignateurs laser capablent faire tomber au sol d'immenses créatures volantes).

D'autres règles, sympathique faisant parfois penser aux mécaniques du jdr dont il est issu, alourdissent le système de manière abusives (lancez un dés de plus pour savoir, ajoutez un pions, lancez un dé par pions au bon moment, rappelez vous de tel effet temporaires ... ).

Ajoutez à cela qu'il faut aussi penser pour l'adversaire qui découvre, ou qui ne pense pas a tout lui non plus... Vous obtenez des débats sans fin, même dans le cas d'une application correcte des règles. Passer 45min de jeu à chercher dans l'un des documents la réponse à la situation... c'est du challenge. Surtout quand il n'y a pas de réponse.

6 : La communauté
Les gens qui poussent du plastique sont divisés en plusieurs catégories. Il y a les sympas, les naïfs, les FBDM, les râleurs, les tournoyeux, les cazus... Je pense avoir fait partit de toutes les catégories pour pouvoir en parler aujourd'hui. Cependant, on se rend vite compte qu'un nombre important d'entre eux sont intoxiqués et manquent de recul. Invoquant des raisons fluff pour justifier des incohérences, les mêmes incohérences pouvant être contredites par un autre versant du fluff. Ils sont pour la plupart tellement obnubilé par leur armée qu'ils n'arrivent pas en voir le déséquilibre ou les faiblesses des autres et trouvent ça "normal". Certains livres d'armée ont en effet était écrit par des auteurs et ont manqué de relecture ou de test (c'est ce que je crois, au moins sur les 4 ou 5 derniers codex de la V5). Certains d'entre eux sont toujours actifs. En mettant ces joueurs devants des comparaisons mathématique pure entre un vieux et un nouveau livre, ils restent de mauvaises foi et refusent de voir l'évidence.

C'est cette mauvaise foi qui intervient à la fois dans les partie mais aussi dans une discussion normale autour du jeu et dans la façon de la pratiquer (taille de la table, intêret des tournoi, logique des règles...) qui me fait reculer devant cette communauté.

De plus, ils sont tellement fan de leur jeu, qu'il leur semble impossible de comprendre les raisons qu'un joueur invoque quand il arrête. On entend alors des "tu regreteras", "j'espère que tu regrèteras pas", "pourquoi ????" ou encore "moi je revendrai jamais rien"... Vous devenez une sorte de traitre qui ne mérite que l'exil (mais si tu reviens un jour c'est cool). Je pense qu'il y a un sérieux problème avec ces gens là. Qu'est ce qui dans ce loisir déclenche un ce déferlement d'émotions à chaque départ ?

Autre point sur la communauté, ne dîtes jamais de mal du jeu à un joueur ! Même avec les meilleurs arguments, et même si vous êtes encore joueur, surtout ne blasphémez pas sur leur passe-temps favoris !

Les warhammers, c'est sérieux ! On ne plaisante pas avec ça. Warhammer, c'est aussi le jeu qui a oublié son identité ludique.

7 : Le prix
Voilà la dernière raison. Si j'en parle en dernier c'est pour faire comprendre que ce n'est pas la raison première de mon arrêt. Si les raisons précédente ne me faisaient pas reculer, je pense que je continuerai à y jouer. GW est tellement répandu, qu'il serait idiot de payer le prix fort tant les solutions d'achats à prix réduit sont nombreuses (et sans entrer dans l'illégalité ou la fraude).
Avec 8000pts d'armée, j'avais de quoi voir venir et peu d'unité à acheter... pourtant comme on l'a dit, la réédition force l'achat et la reconstruction de pas mal de choses, sans parler des accessoires et du stockage (de la v3 à la v4 j'ai découpé plus d'une centaine de figurines car leurs armes étaient devenu mauvaises ou illégales selon les règles).

Aujourd'hui à l'heure du tout plastique, GW a réussit à faire exploser le prix du plastique, dépassant celui de la résine et du plomb. Le moindre achat, c'est 50e minimum et avec 50e on ne fait rien à Warhammer. Le prix de certaines référence, encore identique aujourd'hui à presque triplé en 10ans. Même si certaines choses ont baissé, ou gagné en qualité l'investissement est devenu difficile, surtout si on a pasle temps d'y jouer.

Voilà j'ai fait le tour, il y a forcément des choses que j'oubli. Pourtant j'ai rencontré des personnes incroyables et passé de formidables moment de jeu. Mais à force tout ces éléments m'épuisent. Je pense sérieusement que les warhammers ont oublié qu'ils étaient un jeu, ils ont quelque part dénaturé les raisons pour lesquelles je jouait : les batailles fantastiques. Réduite à de simple comparaison pour savoir qui sera le plus fort, le plus performant mais aussi le plus malin pour gruger les règles, le jeu à perdu de sa qualité.

Il y a aussi le fait que j'ai grandi et que je n'ai plus la passion pour ce jeu. Je garde un oeil sur l'historique du jeu (bien qu'il se soit fait violer à plusieurs reprise par ses auteurs) qui reste selon moi un des plus gros univers de jeu tout média confondu. Leur produits papiers sont de plus qualitatif (sur le pan de l'objet, pas sur la qualité d'écriture).

Ceux qui me connaissent le savent et ceux qui jouent aux Warhammer auront peut être deviné que j'ai joué tyranide. Mais pas seulement, j'ai eu plus d'une dizaine d'armée en tout. La nouvelle édition, même si elle s'annonce salvatrice pour la race insectoïde, je ne me relancerai pas. Je suivrai ça du coin de l'oeil, mais l'heure est à la sur-enchère des bestioles pas à la crédibilité de leur concept. J'ai donc abordé toutes les phases d'appropriation du jeu (j'ai même possédé une table officielle et des décors ForgeWorld).

Pour finir, je participe à la modération d'un petit forum sur cette race, dénigré par une majorité de joueurs pour des raisons bien compréhensibles (codex pas compétitifs, une seule liste fiable, 5 unités valables sur 30, armée de masse donc chère, des unités belles mais avec des règles très mauvaises... ).

J'en fait un peu la promo car les gens sont sympa, passez les voir si vous aimez cette armé ils seront ravis de vous accueillir. Je m'occuperai aussi peut-être de rédiger un tactica pour la dernière édition du codex car c'est l'aspect du jeu qui me plait le plus.

Bref, j'ai aimé et j'aime les tyranides depuis longtemps. Je les garde dans un coin de ma mémoire et passe à autre chose.

Alien un jour...

Lien permanent

Mobile Frame Zero

Dans Divers par Iblitz - 20:08 - 09.08.2013

Tags : retro, robot, Wargame, Lego

Mobile Frame Zero ou MFZ est un concept de wargame simple à base de Legos. Je le connaissais déjà un peu sans avoir vraiment poussé ma curiosité. A l'origine du projet plusieurs gars bien motivé dont l'auteur du JDR "Dogs in the vineyard". Cette équipe avaient lancé l'année dernière un projet de financement pour faire parler d'eux sur Kickstarter. Ce fut un franc succès.

J'ai lu rapidement les règles et je vais m'atteler aux tests dans les semaines à venir. Voilà ce qui en ressort à la première lecture.

Les bases
1) Le livre de règles est gratuit et se trouve sur le site officiel (en pdf) ou en papier, mais ça c'est payant.

2) Le jeux peut se jouer avec des Legos, mais aussi des 40k, des Duplos, du papercraft, des patates avec des allumettes dedans (on a même vu des trombones/pinces/élastiques et autres accessoires de bureau). Le mieux étant le Legos car démontable à volonté, pas de colle, pas de peinture. (juste 3 ou 5 heures à trier votre boite de brique)

Une armée dans ce jeu, ça ressemble à quoi ? Je ne vous le cache pas on est loin des gros Wargames et de leur multiples races. La flexibilité du jeu offre beaucoup de perspectives tactiques et une autre approche dynamique du wargame. C'est avant tout du combat de mécha. Il y a bien un historique décrit avec les règles, mais je ne me suis pas encore penché dessus. Il semble qu'il s'agisse d'une guerre de colonie dans le système solaire (rien de bien nouveau, mais c'est pas plus mal on est là pour pousser du plastique, l'histoire sera utile pour monter une campagne). Comme vous faites ça avec des Legos, vous avez quand même suffisamment de pièces pour inventer n'importe quoi tant que ça correspond aux règles (monstres, robots, ET, etc).

Donc pour faire une armée, il faut d'abord compter les joueurs présent qui vont déterminer le nombre de soldats et d'objectifs à récupérer. Compter de 3 à 5 Frames par joueurs + 2 stations pour 3 joueurs. Les Frames c'est les soldats. Les stations, c'est des points d'objectifs qui vont changer de camps pendant la partie.

Les Frames "peuvent" (et c'est vachement important) recevoir des pièces d'équipements. 4 maxi, parmi une liste de 6 types avec un maximum de 2 du même types. Et c'est tout !

Les choix se font parmi les 6 types suivants :
- Arme de Contact
- tir à distance moyenne
- Artillerie
- Défense
- Mouvement
- Senseurs

En gros le Frame type c'est :
- une arme de moyenne portée
- un équipement de mouvement
- un équipement de défense
- Une radio/senseur/radar

Il n'y a pas de distinction entre les équipement eux même. Les règles sont suffisamment souples et claires pour expliquer qu'un équipement de mouvement comme un réacteur aura le même effet qu'une paire de pattes en plus ou des roues.

Les points d'armées sont ensuite calculés en fonction du nombre de frames par équipe et de l'équipement associé dans les Frames (c'est là que ça devient avantageux de ne pas trop alourdir ses machines pour créer des synergies d'équipes).

Le jeu donne un avantage à celui qui aura la plus petite équipe et le moins d'équipements. Les plus forts eux, seront forcés de remonter le score pour pouvoir gagner. ( et donc se déplacer, attaquer, prendre des stations et les défendre). Chaque frame détruit, fait perdre des points, chaque station perdue fait aussi perdre des points. Et tout ça sous la pression du décompte d'une douzaine de tours.

Pour résumer, une armée, ça ressemble à ça :

Ou ça :

Ou encore ça :

En plus le livre de règles et l'ensemble de la communauté fournissent un bon paquet de conseils, de photos, de plans de montage et de bon plans pour se procurer des pièces.

Pour conclure
C'est un jeu qui me séduit car :
- c'est pas cher
- il permet une grande liberté de création
- si jamais j'en ai marre mes neuveux/nièces pourront toujours récupérer les pièces (rien n'est perdu)
- le jeu permet une grande variété de tactique
- il n'y a pas de profil, ni de surprises sortie d'une éventuelle faction caché. Tous le monde part avec la même chose. Celui qui aura la meilleure synergie gagne (et de la chance aussi, c'est un jeu)
- c'est frai
- la communauté est détendue
- j'ai pas trouvé de FaQ ou autre bouleversement dans les règles. Donc une seule référence pour les règles.
- ce jeu n'a pas oublié qu'il était un jeu.

Pour finir :
Quelques exemples de Frames
Les règles du jeux

Lien permanent

RSS