Mes goûts et mes couleurs

Dans Divers par Iblitz - 07:56 - 09.05.2016

Tags : Avant, retro, Conv', JDR, Confession, joueurs, Warhammer

Précédent

Je n'écrirai plus de la même manière.
D'une part, parce-que la forme d'un tel projet (Livre de base + écran + livre de background) est très volumineuse et coûte beaucoup de ressources (illustrations, relectures, temps, écritures, design, test, équilibrage...) et d'autre part, parce que c'est chiant. :D
Je me rend compte que c'est cracher dans la soupe de la part de quelqu'un ayant a peine terminé une campagne de Warhammer v2 qui dura un an, et pour avoir écrit un univers du même type dont le système de règle en est fortement inspiré.

Banner2 Mais il faut voir aussi que cette façon de jouer relève de l’habitude, de la routine et surtout qu’elle vieillie avec nous. C’est bon de jouer au jdr comme il y a 15 ans, c’est rétro, c’est fun on y prend du plaisir car c’est une façon de jouer très conviviale. Mais elle reste une méthode de jeux “à l’ancienne” que l’on continue d’éditer et de produire, comme si quelque chose nous retenais en arrière.

Je me rend compte que les univers avec plus 10 pages de présentation de races, de divinités, de cultes, de pays et autres propositions pré-remplies me saoule. Elle sont souvent le résultat de plusieurs années de campagnes perso retranscrites pour d'autres joueurs et non des créations originales, insiprés avec un fond et un propos. Jouer par procuration les évènements et les choix d'autres joueurs et de MJ me dérange beaucoup. Observez tous les jeux sortis via les financements participatifs ces dix dernières années et vous verrez qu’au moins la moitié sinon les ¾ sont des productions de ce genre. Le problème avec cette vague d’auteurs, dont je fait partie, c’est qu’il crée tous la même chose chacun dans leur coin. Au final on reprend un classique déjà réédité quatre fois.

Ces financements ont permit l’émergence d’un pléiade de jdr quasiment identiques sur la forme (multi race, pseudo innovations imitant le nain, l’elfe, le truc volant et le gobelin..) quand d’autre se sont simplement lâché en faisant des choses en vogue… du zombie et du SteamPunk. Un triste constat d’un milieu qui n’arrive pas à se renouveler. Mais ici, je ne parle que de la production francophone, si l’on regarde au delà de nos frontières ont découvre un tas de jeux super intéressant.
Quelques éditeurs ont essayé de traduire des ouvrages étranges pour tenter de nouvelles choses ce qui prouve une volonté d’apporter un vent frai sur ce marché. Mais difficile de faire plier les plus gros toujours au chaud dans leur background de suffisance.

J'entre doucement dans la phase où finalement l'univers importe peu, pourvu que l'on s'amuse et que les rebondissements soient nombreux.
Avec un marché du JDR figé dans un format de produit unique (livre de base, livre de joueur, livre de mj, extension de contexte, campagne) et un mode de consommation basé exclusivement sur le manque d’imagination des joueurs, c’est à dire : Tant que l’éditeur fournira des scénarios le jeu pourra être joué, en clair, les MJ n’inventent plus rien et se limitent à leur seules acquisitions. C’est triste pour un loisir qui se veux ouvert à tous les dérapage et à la création de récits.
La taille de l’objet est elle aussi une contrainte de taille, habitué à son A4 illustré et rigide qui rentre bien dans sa bibliothèque, l’objet s’est sacralisé, faisant de la version collector une espèce de relique indispensable. J’en possède quelques unes, mais au final le but est de jouer avec … alors on achète aussi la version de base pour pas abimer la première.
Et au prochain déménagement, tout le monde sur Ebay.
Le marché s’est ouvert il y a quelques années à des format plus petit (lettre, B5, A5, poche… voir carrément brochure et A6…) mais là encore une fois, difficile de prouver sa valeur quand on est tout petit en taille.
Le rôliste est devenu un consommateur baveux qui se ru sur le moindre foulancement (de préférence organisé par un éditeur dans le besoin) pour peu qu’il y ai des marques pages et des posters.

Le jdr à réussi à devenir lui aussi un loisir onéreux pour celui qui se contente des objets avant leur contenu.
D’un point de vue système et mécanique ludiques le marché actuel impose un niveau d'exigence et de maîtrise importante. Il n'y a qu'a voir ce qui est considéré comme "simple" pour certain quand d'autres craches sur des règles "simplistes"... L'éternel débats des rôlistes.
Entendre le MJ d’une démo de Shadowrun ou de Earthdawn commencer par “Les règles sont simples” me fait doucement rigoler...
Les univers sont lourds, assortis de tonnes de détails souvent inutiles, bloqués dans une seule trame historique (et donc guidant vers la même fin) et avec des systèmes de règles parfois piochant dans ce qu’il y a de meilleurs pour créer une soupe disparate sans réels sensations.
Pour le coup j’en reviens à jouer rétro, c’était rustique et souvent plein de bug, mais au moins ça goûte la Madeleine©Proust

Les réelles sensations en partie ne sont pas apportées par le background, mais par ce que les joueurs et le MJ en font.
Toujours.

De ces constats s'est créé le besoin de codifier et classifier les genres de jeux. La guerre entre narrativisme et le simulationisme disparait doucement aujourd’hui mais elle a définit les frontières ludiques et créa de violentes rivalités entre les différents partis. Les extrémistes de ces branches intellectualise leur loisir à outrance quand de l’autre coté on s’acharnent a acheter tous les suppléments de leur gamme et recommenceront à l’édition suivante sans regarder ce quelle contient ni même la jouer.

Une troisième mouvance est apparu et nous vient des US. Favorisant les formats court et expérimentaux, revenant sans hontes aux bases de ce qui nous plait dans jdr (porte piège monstre trésors XP) et surtout adapté aux rôlistes d’aujourd’hui, ceux qui s’en foutent et qui n’ont pas que ça à faire.
Ce troisième mouvement presque underground commence à peine à faire parler de lui, je n’ai pas encore vu en convention (sauf par les auteurs vraiment actifs) proposer une table de Dogs in the Vineyards ou de 3:16. C’est un peu comme proposer une partie de MFZ à des joueurs de Warhammer Battle… vous verriez leur tronche, c’est formidable.

Et pourtant cette 3eme vague a apporté de nouvelles habitudes et surtout des bonnes pratiques qui se répandent tel un virus dans les deux précédentes. Mais ça ne suffit pas à transformer le média.

C’est plutôt une bonne chose dans le fond, même le vieux Dragon5 (et ses contrefaçons françaises) a hérité de ces dernières et se cache bien de le dire. Ils viennent alors nous en vanter les mérites comme s’il s’agissait d’une innovation de leur part.
Le publique lui, n’y voit rien, absorbe et vénère ces objets aux belles couvertures dont le contenu, souvent de qualité lui aussi, nous est vendu avec des arguments commerciaux de la plus haute hypocrisie.

Suivant < /a>

Lien permanent

Vivere est un vieux jeu

Dans Divers par Iblitz - 08:37 - 03.05.2016

Tags : restart, Avant, retro, Conv', Vivere, Warhammer, 40k, JDR, Space fantasy

Voilà bientôt 15 ans que je pratique le jdr et contrairement à beaucoup de cette époque, je n’ai pas démarré avec l’Œil noir et ce n’est que très tard que je me suis expérimenté à D & D (3.5 d’abord puis V2). J’ai commencé par un bon gros Warhammer 1 des familles avec pour seul bagage quelques LVDH (livre dont vous êtes le héros) et quelques années de wargames divers Warhammer Fantasy battle bien sûr, 40k V2 et un peu de Confrontation.

Banner

Avec ce démarrage plutôt hardcore j’ai continué, MJ d’abord et très peu joueur (mes potes étaient des feignants et seuls quelques un ont osé des univers originaux comme L5R ou Trauma). Je suis rapidement passé côté création et n’en suis pas encore sorti. À la sortie de Vivere j’ai fait la rencontre de nombreux auteurs, beaucoup n’ont fait que me toiser de haut ou on détourné le regard (mais ça, c’est du classique chez les auteurs frustrés d’avoir accouché de la dernière merveille du monde). Mais d’autres par contre se sont approchés et ont laissé des critiques, parfois pertinente parfois complètement en dehors de mon scope.

C’est au détour d’une bière aux Anthinoises qu’un certain Eric N. me lâche : t’écris comme dans les années 90.
J’ai bien mis deux ans à la comprendre. Ignorant alors ce que pouvait être la scène indépendante actuelle et baignant dans les tréfonds des jdr amateurs des plus classiques. J’ai très mal pris cette critique.
Puis quelques secondes plus tard, j’ai senti qu’elle était pleine de sincérité et sans arrière-pensée aucune (enfin j’essaie d’y croire vu l’animal).
C’est une remarque que j’avais aussi reçue de la part de mon premier Éditeur (feu Studio Mammouth).

Car oui, Vivere a bien été écrit comme je concevais les jeux à l’époque et transpire de mes habitudes de jeux.
Pour moi il est un peu plus récent que ces années 90, mais force est de constater que les vieilles habitudes ont la dent dure et que quasiment toute la production mainstream y est restée coincée.
La scène indépendante aussi d’ailleurs.

Le constat est sévère, le public qui achète et qui joue n’a pas changé ses habitudes de jeux en presque 20 ans de pratique. Il reste encore dans ces années où un bon pavé de 500 pages justifie sa qualité éditoriale.
Je constate des évolutions dans les pratiques populaires des jdr que depuis quelques années. Disons que depuis 2010 ça bouge vraiment et des titres font leur apparition de façon concrète (OSR, Apocalypse world, Dragon de poche, et j’en passe et des expérimentaux).

Si vous prenez en main Vivere ces derniers jours, vous vous en rendrez compte très vite. C’est un « vieux jeu » écrit comme si le bug de 2000 n’avait pas encore eu lieu. C’est cette sensation de nostalgie qui est à ajouter à l’ambiance du jeu.
Mais qu’est-ce qui fait de Vivere un jdr Oldschool, mais pas que ?
- L’absence de classe
- La souplesse des combinaisons carac+comp
- La génération à la volée des malus/bonus
- un seul type de dés
- un background orienté bac à sable plutôt que révélations

Dans certains de ces aspects ouvert, je suis assez fier de sa conception, dans le sens où je crois, qu’elle apporte des éléments de jeux plus modernes que l’époque dans laquelle le tout semble avoir baigné.

Je n’écrirais plus de la même manière.

A suivre 2/4...

Suivant < /a>

Lien permanent

Vivere-Jdr : L'écran du Meneur

Dans Work par Iblitz - 22:06 - 20.05.2014

Tags : Conv', JDR, Space fantasy, Ulule

La souscription pour l'écran du meneur est désormais ouverte ! Elle va durée 60jours pendant lesquelles toutes les étapes de développements de l'écran. Aider à la réalisation de ce dernier et peut être d'un deuxième tirage du livre de base (et oui celui-ci est déjà épuisé).

(et oui j'ai fait un copier coller du site officiel de Vivere). Voilà pour la petite histoire, le financement du livre de base avait été lancée en juillet 2012, puis après les 2 mois de financement presque un an et demi de production à eu lieu, et enfin 2 mois pour écouler le stock... Finalement on se retrouve en Mai 2014 et un premier supplément déjà financé.

Mais contrairement à la première campagne, tous les acteurs sont là ! imprimeurs, relecteurs, illustrateurs, et moi :D

Les choses se profilent bien. L'aventure continue.

Lien permanent

Les Lapins

Dans Work par Iblitz - 12:53 - 19.08.2013

Tags : Lapin, convention, Conv', Work in progress, cartes, Bunny, Run Away

Je reviens tout juste du Bruxelles Games Festival et de ses 32h de jeux on stop en plein coeur de Bruxelles. Après plusieurs parties de "Lapins" (qui cherche encore son nom, entre Bunnies, bunnny bunny run run, running bunnies et autres...) et une partie de jdr.

Ce charmant lapin en peluche est mon nouvel accessoire de décoration du stand des lapins. Trouvé chez Colryut et déposé sur une belle moquette Ikéa imitation gazon, il participe aux démonstrations du jeu.

Après pas mal de parties, j'ai simplifié le jeux qui prend une tournure encore plus rapide. Cependant, il va me falloir augmenter la moyenne d'âge de jeu, car même si le stand est mignon et l'aspect des cartes encore un peu simpliste, le thème reste trompeur.

Ici pas d'histoire de chasse aux oeufs ou de carottes. Pas de renards ni de chasseurs ni de loups. Ça parle de la persécution de nos pauvres lapins par leurs congénères du sexe opposé. Trés cartoon. Le thème se prête bien à une tranche d'âge adolescente et adulte sous couvert d'une allure mignonne presque enfantine. Pourtant des enfants de 7 ans s'amusent aussi. Mais durant le salon, peu des jeunes visiteurs n'avait l'habitude des jeux de cartes rapide et le coté délirant du système leur à légèrement échappé.
Les habitués des jeux de cartes ont donc un peu boudé les démonstrations pensant qu'il s'agissait d'un jeu pour enfants, et les enfants souvent très jeunes ne pouvaient pas vraiment s'amuser avec. J'ai donc raté ma cible.
Je ne désespère pas car de nombreuses démonstrations ont eu lieux et beaucoup de demandaient s'il n'était pas déjà édité, pourquoi cela n'était pas déjà le cas, ou encore si des extensions étaient prévues.
Beaucoup de jeunes de 17 à 25 ans sont restés autour de la table pour enchaîner les parties. La peluche faisant office de balise pour attirer les groupes de joueurs (souvent stoppés devant la table par une des joueuses s'écriant "troooop mignon !"). Le tapis lui, en plus de donner du volume permet un confort de jeu bien agréable je dois l'avouer.

Mon petit bilan sur la démo. Le stand est fonctionnel, mais il va falloir rattraper un peu la com' autour du thème pour éviter les quiproquos et les qwaks. Encore modifier les règles Ajuster le decks pour qu'il tourne de 3 à 6 joueurs.
Un évènement à refaire !


La photo est de Laetitia, elle développe un jeu sympa avec pour thème l'irrigation Oasis

Lien permanent

Festival En Jeux 2012

Dans Divers par Iblitz - 08:40 - 12.11.2012

Tags : Lapin, robot, convention, Conv', Vivere, JDR, Space fantasy, Work in progress

Petite annonce pour vous signaler ma présence à Festival en Jeux.
Cette convention a lieu à Louvain la Neuve en Belgique (juste au dessus de la gare) et se déroule du 16 au 18 Novembre 2012.

Le programme c'est PAR ICI.

J'y suis comme d'habitude pour parler de Vivere, montrer des dessins que j'ai pas encore diffusé sur le net et qui le seront peut être jamais (Mwouhaha).
Parler de R.O.B.O:T de l'ancien comme du futur
Parler des Lapins.

Faire des démonstrations de Lapins !
Faire des démonstrations de Vivere.
et peut être faire des démonstrations de R.O.B.O:T...
Diffuser le pdf de R.O.B.O:T si vous ne l'avez toujours pas récupéré (faites de la place sur votre gsm ça se passe par Bluetooth).

Lien permanent

Les croisades D'Unnord

Dans Work par Iblitz - 16:49 - 04.04.2012

Tags : Lapin, robot, convention, Conv', Vivere, JDR, Space fantasy, Work in progress


Les Croisades d'Unnord

Voici la prochaine convention à laquelle je participe. Avec les jeux suivant :

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Cette convention à lieu à Lille les 7,8 et 9 Avril 2012. Je m'y prend un peu tard , mais j'étais pas sur d'être prêt ;)

J'espère vous y retrouver. A bientôt.

Lien permanent

bilan de la convention Peupléenne 2011

Dans Work par Iblitz - 22:30 - 17.06.2011

Tags : Lapin, robot, convention, Conv', Vivere

Salut

Voici un bilan perso de la conv' peupléenne 2011

Vivere remporte un franc succès auprès des joueurs curieux car l'univers est plus proche du médiéval que du futuriste. Le fait qu'il ne soit pas techno-centré renforce cet effet. Les joueurs s'y retrouvent vite.

Ce qui fait le charme de l'ensemble c'est toujours ce petit coté "visite et découverte". Chaque détail de l'environnement apporte sa touche de crédibilité. Au final je n'aurai fait que 2 parties, mais 2x5 joueurs. J e ne compte pas le nombre de descriptions de l'univers faites aux gens juste en passage.

Au final. J'ai enfin trouvé le mode de diffusion du jeu, mais ça j'en reparlerai plus tard. Autre info, Vivere DOIT changer de nom. C'est assez difficile de vendre un jeu inconnue encore en proto, si ce dernier à un nom qui parle à personne. C'est idiot mais on s'en rend compte pas forcément de suite.

Pour Lapins ! Les derniers tests sont concluant, et les joueurs lui réserve un bon accueil Les ados se marrent, les adultes trouvent ça fun, on enchaine 3 parties et passe à autre chose. C'est la formule rapide à comprendre et à jouer qui marche. J'ai reçu pas mal d'avis, quelques conseil. Le tout prend vraiment tournure, mais comme vous le savez, je ne m'avancerai pas pour vous dévoiler une date. Je dirai simplement : On a jamais été aussi prés.

R.O.B.O:T : RAS les gens qui viennent jouer sont ceux qui veulent s'amuser sans se creuser la tête, on passe toujours un bon moment. Le système tourne encore. Donc rien a dire de plus sur le sujet. Mais j'aurai mieux fait de retrouver mes pré-tirés... j'avais l'air un peu idiot la première journée.

Pour la convention en elle même, c'est de loin la meilleure convention a laquelle il m'ai été donné de particuiper ! D'un coté, l'ambiance, tout le monde est là pour jouer ! personne ne se tiore dans les pattes quelque soient le jeu, le niveau de jeu ou l'avancement du jeu. Que l'on soit juste joueur, auteur ou en béta test c'est le même tarif pour tout le monde : vous venez jouez ! On est très loin de certaines conv' ou les auteurs officiel vous regardent de haut parce que leur bébé est déjà sortit (comme si ils avaient oublié qu'il en été passé par là aussi).

L'idée de Bourse au Scénar où c'est le MJ qui paye son inscription (et non les joueurs) est plutôt formidable. Les joueurs choisisse leur jeu (bon là y'avais pas assez de MJ donc ce fut un peu compliqué) et nôte le MJ. ensuite le "meilleur MJ" gagne des lots et les autres aussi. En gros tout le monde s'amuse et seuls les MJ sont en compétition.

D'un autre coté, il y en avait pour tout le monde: jdr quasiment à la demande, du plateau à foison, murder et trollball. Ce qui était bien c'est que même de passage vite fait en après-mdi il y avait quand même la possibilité de jouer à pas mal de chose ET de s'initier au jdr. J'insiste sur ce ET car dans 90% des conv' auxquelles j'ai participé, la moindre partie était en pré-inscription sur le net, payante par les joueurs et de 5h minimum... avouez que si vous avez 14ans que vous voulez juste "essayer" avant d'aller faire du plateau ailleurs c'est assez déroutant. La formule: tu passes = tu peux jouer, C'est du tonnerre !

On est accueillit avec le sourire ! (combien de fois les gens vous font la gueule à l'entrée... ça ne se compte plus)

Que du bon donc ! Je n'oublie pas aussi de mentionner la restauration qui nous a fait une recette de tartine poulet/roquefort dont seul les initiés connaissent la recette.

Encore bravo à vous les Peupléens je reviendrai c'est du sur !

ecran

Image : ecran

Lien permanent

RSS