Démarrer dans Mobile Frame Zero

Dans Geek par Iblitz - 17:41 - 24.01.2015

Tags : robot, movie, Wargame, Mobile frame zero, MFZ

Démarrer dans Mobile Frame Zero Depuis que je commence à jouer à ce jeu, c’est la question la plus récurente que l’on me pose. MFZ, comme beaucoup de wargame demande un peu d’investissement personnel (du temps principalement) et un peu de recherche pour trouver les bonnes pièces.
Heureusement la communauté du jeu, bien implanté et très productive (au moins un nouveau design par jour sur le forum) permet d’obtenir des idées et de faire son chemin dans le jeu.
Le plus dur, c’est de trouver des joueurs. (mais ça c’est un sujet sur lequel je reviendrai).

Voici quelques pistes pour commencer à monter ses premiers frames à MFZ :
- Retrouver la collection de légo de son enfance.
- investir dans le Garage Kit.
Il s’agit d’une liste de pièces standard utilisé pour monter les frames présents dans le livre de base. Avec lui il est possible de monter assez de frame pour faire une compagnie entière.
- Acheter des compagnies complètes sur des sites perso de la communauté.
Certains mêmbre de la communauté proposent des frames complet à la vente (principalement le Chub). Il existe d’autres site, mais il est difficile de les référencer
- Acheter des kits officiel
Préférablement orienté science fiction, mais certains personnages comme les Mixels fonctionnent très bien. Des membres de la communauté propose des analyses des kits plutôt utile pour choisir. J’en proposerai quelque une.
- Commander ses pièces sur BrickLink.
Il s’agit d’un site d’achat en ligne de pièces Lego auprès de particulier. Il faut prendre le temps de comparer les prix, chercher un vendeur pas trop loin de chez soi avec les pièces qui nous intéresse. C’est plutôt difficile de trouver du premier coup, mais c’est plutôt rentable si on compare à l’achat de kit.

En général on peut estimer le coût d’un frame complet en 6€ et 10€ tout dépends des pièces qui le compose, de leur nombre et de la façon dont on les a obtenu (Bricklink, Legostore, Kits, Occasions…)
Comme il s’agit d’un jeu d’escarmouche le jeu ne déploie pas beaucoup de frames, une compagnie complète se compose de 8 frames mais l’équilibrage des parties fait qu’un maximum de 6 et trés régulièrement 5 frames suffisent pour une partie. Il est tout à fait possible de jouer avec seulement 3 ou 4 frames sans être handicapé face à une compagnie de 5 frames. (Cela sera plus complexe, mais c’est jouable).

Ensuite, il ne reste plus qu’a obtenir des décorts et faire quelques stations. Cela n’est pas très compliqué et fonctionne exactement comme pour les frames.

Le conseil ici, c’est comme pour les wargames, avant de se lancer dans l’achat de frames, de pièces ou de kits, regarder ce qui se fait dans la communauté, lire des rapports de bataille et des articles stratégique pour comprendre les intentions du jeu et limiter ses achats à ce qui est essentiel Le plus difficile, c’est de trouver le design de sa compagnie et de se limiter à celle-ci ;).

Pour moi, MFZ est l’un des wargames les plus économique et des plus ludiques sur le marché actuellement. Il est aussi gratuit et possède une communauté enthousiaste de joueurs entre 20 et 45 ans ce qui exclu les comportements immatures orienté sur l’argent et l’aspect “celui qui investit le plus a plus de chances de gagner”, un défaut courant dans les wargames et les jeux à collectionner.

Comme je le disais dans ma présentation du jeu, MFZ est un jeu qui n’a pas oublié qu’il était un jeu.

Le problème de MFZ ne vient pas du jeu mais plutôt des joueurs de wargame en général.
Comme je l’explique plus tôt, il est difficile de trouver des joueurs. Surtout dans la zone francophone. Le jeu étant méconnu en Europe. La campagne Kickstater est finie depuis quelques années, Le jeu est en anglais. Mais ces problèmes ne sont pas la principale difficulté que le jeu rencontre, il souffre de la trop forte popularité des autres wargame et de leur aspect plus “Vrai”.
C’est ainsi que les joueurs de wargame peuvent voir MFZ et c’est cette critique que l’on me fait souvent quand j’en parle : “Les légos c’est pour les enfants”.
Ainsi dit, le jeu est pris de haut par les autres joueurs qui ne conçoivent pas qu’un jeu puisse être sérieux et avoir une dimension stratégique si les figurines employées sont des bricolages fait à base de Légo. J’ai souvenir d’un wargame dans lequel il fallait customiser ses unités à partir de rouleau de papier toilette sans pour autant discréditer sa dimension stratégique.
Les Préjugés sont nombreux et il est difficile de séduire des joueurs de wargame avec MFZ, Tout reste à faire, traduire et présenter le jeu au plus large publique possible.

MFZ

Image : MFZ - iblitz

Lien permanent

Mais où sont les monstres ?

Dans Geek par Iblitz - 09:19 - 02.08.2013

Tags : Geek, Alien, Monsters, nanar, film, movie

En arrivant sur ce blog, vous vous demandez certainement : " c'est où qui sont les aliens ?" Car si je parle de robots par l'intermédiaire du jdr (en téléchargement dans la colonne sur votre droite), de petits lapins avec le jeu de cartes que je développe, on est en droit de se demander ce que les aliens viennent faire là dedans.

J'ai peut-être trouvé la formule pour vous en parler.
Mes twittos l'on lu ces derniers jour, j'ai craqué. J'ai commenté "a vif" mon visionnage du MockBuster : Atlantic Rim. Ce fut long, douloureux (1h20) mais plutôt amusant. Ce fut intense et cela ma rappelé à quel point j'aimais ça (et maso en plus). J'ai une petite passion cachée pour les films de genre B et Z et principalement ceux qui incorporent des monstres. De cela découle une curiosité naturelle pour le nanar et les ovnis du film de genre.

Mais attention, je suis très sélectif. Atlantic Rim c'était déjà en dehors du cadre. Je ne ferai pas l'explication de ce qui définit le nanar, fait qu'un film est un navet ou simplement un mauvais film. Atlantic Rim, n'est pas un film. Ce truc à réveillé ma curiosité pour toutes les créatures de l'espace, préhistorique, génétiques en carton, en latex et en tout numérique. Cet intérêt est né chez moi quand j'avais 6 ans après avoir vu Alien 2 (mes parents ne sont pas responsables) et ne s'est jamais vraiment calmé.

Si Alien, figure dans le bestiaire de mon imaginaire, c'est simplement qu'il a bercé mon enfance (oui c'est trés glauque quelquepart, mais j'avais aussi des Transformers, si ça peut rassurer quelqu'un). J'ai toujours eu ce gout pour les films de série B et j'en ai consommé une grande quantité. Ce qui me plait dans ce style de cinéma, ce n'est pas la tension, le suspens ou le jus de tomate mais plutôt ce que la créature va faire dans le film. Un peu comme l'utilisation des gadgets dans un film de super héros, je suis à l'affut des jets d'acides, du changement de couleur, de la technique de chasse, des gadgets aussi parfois (Prédators tout ça) et tous les autres astuces qui seront déployés pour donner sa place à la "chose". Je considère le monstre comme un personnage important de l'intrigue et pas seulement comme "le truc qui va décimer l'équipage". Je me souvient qu'avec mon père déjà, on s'amusait à compter les victimes dans ce genre de film. Un jeu qui s'est arrêté avec la projection d'Independance day au cinéma.

Au fil du temps, j'éprouve même de l'affection pour certaines créatures (notamment les bébés, c'est trop choupi cf : Grabbers, que je recommande).

Pour conclure, il se pourrait que ces pages s'octroie quelques articles explicatif des "monstre de film" tout genre et qualité confondu. Je pense que je vous épargnerai les classiques, qui sont les gabarits définissants toute les nuées de bestioles de l'industrie du cinéma. J'opèrerait comme un jeu, avec twitter, puisque certains de mes twittos me suggèrent des films tel des épreuves. Mais je n'ai pas peur de ce genre de défis.

Lien permanent

Frustations de concepteur

Dans Geek par Iblitz - 10:04 - 02.07.2013

Tags : JDR, PNJ, Confession, Run Away

Depuis un certain temps je me pose des questions quand au degrés d'appropriation des jeux et des univers par les joueurs.

J'ai toujours apprécié quand un joueur ou un MJ modifie les règles ou occulte des passages obscurs pour les fluidifier. J'apprécie aussi quand certains éléments de l'univers sont mis de coté pour faire la lumière sur d'autres.

Je suis le premier à le faire, même dans mes jeux. Si je prend l'exemple de L5A ou de Warhammer, j'ai tendance à laisser de coté les menaces tel que le Chaos ou les Shadowlands pour centrer l'action autour des intrigues, des gens, et des querelles de clans. Je fais ressortir la bêtes plus tard pour oppresser... Pour les règles, je suis le premier à ne pas me servir de toutes et à en simplifier certaines, comme à Dying Earth où j'écarte volontairement certains points des règles de Rôles Play (qui sont unique !) pour me centrer sur le rôle play lui même.

Tout ça pour en venir sur un point qui me déconcerte un peu, l'appropriation des jeux par les joueurs. Souvent associé à une pratique excessive de certains jeux (D&D, Warhammer, Chtulhu...), les joueurs s'appuient sur le trio de caractéristiques suivant : physique, intellect, charisme et les considèrent comme indispensable à la résolution des actions pour les personnages, si l'une d'entre elle manque à l'appel ils sont perdu, et souvent considère le jeux comme déséquilibré ou mal conçu.

Pour ma part j'ai toujours eu un peu de mal en l'absence de caractéristique de "perception", mais ça ne m'a pas empêché de jouer des années à D&D qui trouve des solutions dans son système pour combler cette absence.

Dans d'autre jeux plus narratif, on aura une absence totale de compétences et de caractéristiques sociales ou d'investigations. Ces jeux cherchant à motiver les joueurs à utiliser leur cerveau plutôt que le chiffre inscrit sur leur fiche. Pour moi ce n'est pas un mal, il en faut. Mais il faut aussi que cela corresponde aux intentions de l'auteur et au jeu en lui même.

Pour ma part, on me reproche l'absence de "charisme" dans mes jeux. Mais est ce vraiment un bug, une faute, un déséquilibre ? Oui, si le jeu se borne aux apparences, comme D&D et où des pouvoirs liés à la prestance sont calculés sur ces valeurs, l'absence d'une telle caractéristique sera un défaut, le jeu étant trés cinématographique (pour ne pas dire Américain) et se base sur le charisme du perso pour calculer ces pouvoirs.

Pour moi une caractéristique de beauté ou de charisme impose un pouvoir "passif" sur les autres PNJ. Ainsi, une personne serait automatiquement séduite par un personnage ayant une forte valeur dans ce score ou toute tentative de séduction/politique sera une réussite par la simple présence du personnage. Mais qu'en est il de ses talents ? de la psychologie ?

Un personnage qui en impose mais qui reste relativement stupide ne sera un bon meneur d'homme que quelques minutes...., une beauté fatale sera incapable de discernement quand à l'impact de son "charisme" sur son environnement. Une personne dénué de sens comment, même avec tous les attribue physique possible et le charisme le plus élevé sera incapable de s'en sortir dans des intrigues de court et commettra bon nombre d'erreurs d'étiquettes, rendant inutile son "score" si précieux.

A défaut de charismes, un personnage peut séduire ou commander si ses mots sont choisis avec soins ? Ses actes peuvent parler pour lui et sa force imposera le respect. Il est tout a fait possible d'avoir des personnages charismatique, par leur actions, leur influence sur l'univers, les PNJ qui subissent cette influence, le scénario qui amène les personnages à être important. Faut il vraiment un score chiffré pour définir l'impact de la beauté et du charisme du personnage ?

Joueur ! tu es largué parce que tu ne sais pas si ton personnages est "beau" ? est-ce vraiment important ? Un personnage peut être beau sans être séduisant, et inversement ! On peut prendre l'exemple de Tyrion (Game Of Throne) qui n'est pas franchement beau, mais qui a, par ses actes et son apprentissage de la politique su se placer trés haut et développer un certains charisme. Un personnage peut trés bien avoir comme description " je suis super beau" et ne pas plaire aux PNJ qu'il rencontre, simplement parce que sa situation, ses compétences, ses possessions, son charme et tout ce qui fait l'attirail du jeu de la séduction n'est pas apprécié, et même crée des envieux.

Les MJ doivent assurer la modulation de ces talents/compétence pour que le système n'engendre pas de décalages incohérents entre ce que sont les personnages et leur impact sur le reste du monde.

L'exemple du charisme est un reproche régulièrement fait à Vivere. J'assume entièrement que cela puisse dérouter les joueurs et les MJ. Mais attention, c'est un choix. Je considère la séduction et le charisme comme un talent et non comme un attribut physique d'origine. On peut être beau et imposant sans pour autant être capable de maitriser cette apparence. Dés qu'on ouvre la bouche... le charme est rompu. De même si en face, les personnes manque de volonté, il seront forcément séduit. Et je pourrait citer d'autres jeux qui ne font pas usage du charisme dans leur caractéristique.

Libre aux joueur de remplacer le terme "volonté", par charisme, si ça les amuses, mais pour moi ce sont deux choses bien différentes.

Un autre point important, la rentabilité des "classes" et l'optimisation. J'ai toujours considéré que dans un jdr, un vrai, il était important d'avoir des personnages issuent de tous les milieux, tous les horizons et que le déséquilibre interne du groupe faisant la force de sa cohésion. Attention, cela ne s'applique pas à des jeux comme D&D4 ou Cops qui ont besoin d'un équipe soudé, que cela soit à cause du gameplay ou des scénarios qui visent l'équilibre du groupe et une répartition des points dans les classes.

Mais qu'en est il des joueurs qui ont l'habitude de chercher l'optimisation pour trouver la classe de personnage la plus rentable ? On m'a fait le reproche économique suivant : Un guérisseur passe son temps à acheter du matériel de soin pour chacune de ses actions de soins, il est donc moins rentable qu'un guerrier qui dispose de son équipement de base et qui n'aura pas besoin d'en racheter. Donc les joueurs joueront des guerriers.

C'est logique. Mais c'est la triste réalité des univers Med-fan.

Et qu'en est il des jeux où les profil/talents sont tirés aléatoirement (HawkMoon par exemple). Je vous donne l'exemple, d'un de mes perso ( oui je parle aussi de mes perso). Son seul talent était de savoir "lire" une langue disparu. Il faisant ça mal en plus et rien, dans son profil n'apportait un quelconque soutient à l'équipe. Il était lettré sans être compétent. Le hasar avait choisit. J'ai pourtant suivit le groupe, réalisé des actions, joué un bon nombre de scénarios du jeu où l'univers est sensiblement hostile à tout et où j'aurai du trépasser à la première égratignure. Est ce un personnage qui vous fait envie ? Comment expliquez vous que 70% des joueurs de R.O.B.O:T craquent pour le modèle Obsolète ? (même en campagne). Et Bitume qui propose de jouer des Enfants ? D&D, des gobelins ou des Corgis ?

Où est la liberté de créer un personnage, si les décisions des joueurs sont orienté par leur besoin de maitriser l'univers ?

Je conclurai avec le classique : il faut de tout pour faire un monde. C'est bien et c'est de circonstance. Mais que ces optimisateurs ne confondent pas Jdr et RPG console/Pc. Ce qui fait et restera la force du Jdr c'est tout ces paramètres imperceptibles que le MJ sera capable d'imposer aux joueurs pour leur proposer des menaces imprévues. Dans TOUS les jdr rappelez vous que : votre héros en armure flamboyante et au charisme redoutable, que votre connaissance des règles et du background, que vos calculs de probabilités autours de la rentabilité caractéristiques seront toujours mis à mal par l'inventivité de votre MJ.

Choisissez un jeu avec soin, ses règles seront toujours et souvent au service d'une vision particulière et d'un gameplay. N'appliquez pas vos habitudes de jeux aux autre jeux, les risques de briser la cohérence interne sont grand. Ne laissez pas non plus, ces habitudes devenir des critères de qualité dans l'appréciation des systèmes et de ses intentions.

Respirez, soufflez un peu. Trouvez votre jeux et amusez vous !

Moi, j'aime jouer des boiteux qui ont des illuminations soudaines et au destin tragique. Voila, je trouvera tellement plus héroïque de jouer des personnes qui luttent pour s'en sortir. Mais là c'est mon choix, et un univers comme D&D n'a pas ses intentions dans son système (et j'en ai joué des paladins vertueux en mon temps).

Lien permanent

Geek 2012

Dans Geek par Iblitz - 17:01 - 02.01.2012

Tags : retro, jeux vidéo, Geek

Bonne année ! Voilà c'est fait, maintenant la suite.

Le rythme de ces derniers mois à été plutôt intense si que je n'ai réussit qu'a restructurer la plupart de mes idées et griffoner à droite à gauche les divers projets en cours.

Par contre, j'ai passer mon temps libre a terminer la plupart des jeux vidéo qui me tenaient depuis un certains temps. en voici la liste

  • Fire emblem : Shadoxw dragon
  • Fire emblem Sacred Stone
  • Fire emblem Path of Radiance
  • Fire emblem
  • Pokemon Black (pokedex complet hors event de fin 2011 :d)
  • Pokemon Bleu
  • CastleVania adventure (Gb)
  • Super Rtype 3
  • Starcraft 2
  • Zone of the Enders 2
  • Christal Chronicles
  • Portal (un nombre incalculable de fois)
  • Portal 2 (idem)
  • Zelda Link's awakening
  • Diablo 2
  • Megaman X (encore une fois)
  • Doom 1
  • Doom 2
  • Metroid Prime Et je crois que j'en oublie

Mais cette année j'ai l'intention de tenir un planning des choses afin d'être à jour.

Pour commencer

  • Mario 64
  • Secret of Mana 3 ( aussi appelé n°2 en france)
  • Secret of Mana 1 (aussi appelé Mystic Quest ou Final fantasy, sur GB)
  • Luigi's Mansion
  • Zelda Majora's Mask
  • Soul reaver
  • Soul reaver Défiance (quand j'aurais remis la main dessus)
  • Lylat Wars (si aussi j'arrive à le trouver)
  • Zelda Ocarina of time ( encore un truc à trouver)
  • Mario Kart (pour le sport) Et peut être un ptit pokemon pour finir, reste plus qu'a choisir lequel.

Entre temps, dans les plages horaires consacrées, le travail sur le jdr sera de mise, puisque je n'avais jusqu'à lors aucun temps pour m'y remettre. On a l'impression qu'avec tout ça je fout rien de mon année... J'espère qu'en 365 jours j'aurai le temps de finir quelque chose. On y croit ! (en tout cas je remet la machine en route)

A suivre...

VideoGames

Image : VideoGames

Lien permanent

Retro-gaming

Dans Geek par Iblitz - 23:38 - 30.05.2011

Tags : Avant, retro, jeux vidéo, Geek

Bonjour à tous.

Je tenais à faire un petit bilan personnel de mes activités vidéo ludiques. (vous savez, les activités qui me bouffe ma vie sociale et m'empêche d'avancer sur des projets concrets comme écrire du jdr...).

Je vous pose le contexte: - j'ai 28 ans - ma dernière console en date est une game cube achetée en 2011 - j'ai actuellement en ma possession, Ds, ps2, super nes, nes et game boy sp. - mon budjet jeux vidéo est de 150e max par ans. Donc exit l'achat de console next gen. - je suis sur mac

... et pourtant.

Depuis le début d'années j'ai finit pas mal de choses. Je profite surtout de mon age avancé :p pour terminer les jeux qui me résistaient dans mes jeunes années. Doom, Doom2, castlevania, portal, portal2, halflife (1,2,2.1,2.2), megaman X, metroid, secret of mana 2, starcraft(1 et 2), fire enblem, pokemon black, et j'en passe... Et là récemment j'ai fait l'acquisition de Heroes of might and magic (les 5)... Mais surtout

Le mac c'est une plaie quand on est gamer. ou surtout rétro gamer. Car à moins d'émuler du Windows ( chose que je ne fait pas sinon j'aurai acheté un pc) les anciens jeux vidéo ne tournent pas et les récents ne sont pas compatibles. Mon tourment est donc indéfinissable.

Bref, tout ça aussi pour dire que j'ai investit dans une manette. Et là ma vie a basculé, finit de jouer à Megaman au clavier. Finit la torture de la recherche d'une bonne configuration de touches pour optimiser ses scores. Pour une fois merci Microsoft de produire des manettes (xbox) mais surtout des drivers pour Mac !

Car en effet je joue actuellement à la supernes sur mac avec une manette d'Xbox, c'est complètement contre-nature, mais c'est tellement confortable.

Mon vrai problème aujourd'hui, c'est de ne pas trouver mon bonheur dans les licences d'aujourd'hui. En effet, a part quelques exception faites à des ovnis vidéo-ludiques aux concepts plus que novateur. Les thèmes abordés me semble toujours les mêmes et surtout les gameplays sensiblement identiques d'un jeux a l'autre. Changez les perso et le décor et vous obtenez un même fps. C'est le même soucis partout, l'exploitation de licences favorise le marché mais ne renouvel pas vraiment les genres. Alors oui on peut citer des exemples de très bon jeux qui fonctionnent, mais qu'on ils réellement apportés ?

Le premier reproche fait aux jeux, c'est les graphisme, enfin, c'était le cas il y a 10ans. Aujourd'hui avec la HD ont a un peu de mal a faire la différence entre un beau jeu et un très beau jeux tant on en prend plein la face.

Pour ma part, si vous cherchez actuellement des jeux consoles ou pc ayant une durée de vie importante sans pour autant vous ôter la vôtre (socialement parlant bien entendu) vous allez lutter. A moins de devenir Hardcore gamer pour passer toute ses nuits à battre les records enregistré en jeu, je n'en vois pas un qui puisse dépasser la bonne centaines d'heures qu'un Diablo ou qu'un Dungeon Keeper. Et sans aller jusqu'a ces deux antiquités qui ont pourtant fixé les bases de gameplay a beaucoup d'autres, il me reste malgrès tout un bon paquet d'heure a passer sur ceux qui me résistent encore.

Vous l'aurez compris, je ne suis jamais vraiment satisfait.

Pour moi un bon jeux c'est plusieurs critère : L'intelligence du gameplay ou son ambiance. ou à défaut être tellement ancrer dans un thème qui son ambiance fait à elle seule tout le plaisir du jeux (Doom en est un bon exemple).

L'intelligence oui, car a défaut d'être original, un jeux mal fagoté reste un calvaire a utiliser. Même si il est beau et même si vous avez la version collector. Si c'est mal pensé, c'est des heures à suer derrière sa manette.

Mais on trouvera d'autres bon jeux qui, souffrant d'une durée de vie de 3h (ce qui est court en comparaison aux 5h d'un des niveaux bonus de Dungeon keeper) vous a fait vivre une aventure tellement poignante qui vous êtes heureux d'en lire tous le générique de fin.

Malgré les heures que j'ai déjà perdu à finir encore une fois Soul Reaver (et à critiquer le jeu d'acteur de Tony le tigre alias Voix française de Morgan Freeman alias Kain !) je ne suis pas un bon joueur. En effet je suis toujours autant un "plot" aux fps et une quiche en rts.

Sur ceux je vous laisse, j'ai encore quelque pixel carnivores de l'enfer à apprivoiser.
Bonne nuit.

Ce sujet est sponsorisé par le "MoiMoiMoi JE" ;)

goumba

Image : goumba

Lien permanent

RSS